Capriccio

Résonances III

Pierre Bleuse
Direction
Jean-Marc Daviet
Trombone
Nicolas Vandewalle
Piano
Jean-Marie Paraire
Percussion
Hélène Walter
Soprano
Philippe Albèra
Présentation

Résonances III
// CONCERT PRÉSENTÉ

Les cuivres ne jouent pas seulement à l’intérieur de l’orchestre symphonique : ils apparaissent aussi dans le contexte de la musique de chambre, ou comme solistes. Dans les œuvres de ce programme, les compositeurs ont choisi des formations instrumentales inédites, la plus étonnante étant celle qui dialogue avec la main gauche du pianiste chez Janáček. Mais la combinaison du trombone et de la percussion dans la pièce de Gervasoni est elle aussi originale, comme l’était en son temps celle du cor et du piano qui entourent la voix chez Schubert. Les deux brefs lieder de Webern rassemblent également un effectif inhabituel où les cuivres dialoguent avec les cordes, la harpe et le célesta. Cette recherche de couleurs nouvelles, créant des émotions spécifiques, se retrouve dans le très beau cycle de mélodies de Szymanowski, d’un lyrisme brûlant.

PROGRAMME

Stefano Gervasoni

Nube obbediente pour trombone, percussion et ensemble 2011

Franz Schubert

Auf dem Strom pour soprano, cor et piano 1817

Anton Webern

Zwei Lieder op.8 1910

Karol Szymanowski

Slopiewnie pour soprano et ensemble 1921

Leoš Janáček

Capriccio pour piano (main gauche) et ensemble 1926

LUNDI 5 DÉCEMBRE 2016 19H30 | LA COMÉDIE | GENÈVE

MERCREDI 7 DÉCEMBRE 2016 19H30 | AUDITORIUM DU CONSERVATOIRE | ANNEMASSE

Articles associés

Écrivez-nous !Suivez-nous !Écoutez-nous !