Scènes Magazine

Sébastien Cayet

Le lundi 24 avril prochain à 19h30, le Lemanic Modern Ensemble se produit de nouveau sur la scène de La Comédie, à Genève, pour un concert dirigé par Peter Hirsch et commenté par Philippe Albèra.

Le programme proposé présente des œuvres de trois époques différentes : le « Ricercare à 6 voix » de « l’Offrande musicale » de Johann Sebastian Bach, Still and again pour soprano, électronique et ensemble de Hanspeter Kyburz avec la soprano Hèléne Fauchère et David Poissonnier à la régie son, et « Kammersymphonie » d’Arnold Schönberg.

Aussi différentes que soient ces trois pièces, elles ont pourtant des points communs : la capacité expressive qu’elles possèdent et la rigueur compositionnelle à laquelle elles sont soumises. On peut déceler dans l’écriture de chaque compositeur des images issues de son environnement ou de ses traditions. L’expressivité vient de la manière dont ces images sont transmises à l’auditeur : « La musique ne les illustre pas, elle les exprime avec ses moyens propres » (Lemanic Modern Ensemble).

Visiter le site du magazine.

Articles associés

Écrivez-nous !Suivez-nous !Écoutez-nous !