Un pont musical entre France et Suisse

Mokaddict

Le Lemanic Modern Ensemble, né de la passion d’une poignée de jeunes musiciens pour le répertoire musical du XXe siècle, enrichit l’offre musicale contemporaine de Genève et d’Annemasse. L’ensemble, qui compte notamment le percussionniste Jean-Marie Paraire, le tromboniste Jean-Marc Daviet et le chef d’orchestre William Blanc, rencontre un grand succès des deux côtés de la frontière.

Appelée pendant plusieurs années Namascae (nom antique d’Annemasse), la formation a récemment adopté le nom de Lemanic Modern Ensemble, pour refléter son identité transfrontalière.

À l’occasion des dix ans de la formation, le Lemanic Modern Ensemble programme dix premières mondiales qui seront réparties sur deux saisons, entre France et Suisse. Quatre d’entre elles, signées Kyburz, Gervasoni, Blank et Murail, seront au menu d’un concert anniversaire donné le 1er avril 2017 à Genève dans le cadre du Festival Archipel, une manière de mettre en perspective la diversité de la création d’aujourd’hui.

Autre perspective proposée, celle des concerts réunis sous la thématique Résonances, dans lesquels les oeuvres récentes, articulées à celles du répertoire moderne ou traditionnel, feront l’objet de présentations, en présence des musiciens.

Les œuvres du passé sont ainsi perçues à travers celles du présent, et celles-ci entendues comme leur conséquence. Ainsi se créent des liens, des correspondances, des court-circuits, entre des répertoires éloignés dans le temps mais proches dans l’esprit. Mozart devient soudain le contemporain de Ligeti et de Benjamin, Bach celui de Schoenberg et de Kyburz ; Schumann dialogue avec Janáček et Gervasoni, Wagner avec Debussy et Jarrell. Toutes ces musiques sont à la fois l’expression la plus profonde de leur époque et un dépassement de celle-ci.

Cette nouvelle saison de concerts, donnée conjointement à la Comédie de Genève et à l’Auditorium d’Annemasse, verra les solistes de la formation s’illustrer dans plusieurs œuvres concertantes ou de musique de chambre. Dix ans après ses premières notes, le groupe s’inscrit donc avec fierté dans le paysage musical de l’ensemble de l’arc lémanique.

Le Lemanic Modern Ensemble, on aime, on adore !

Imprimer l’article pour le lire hors ligne.

Articles associés

Écrivez-nous !Suivez-nous !Écoutez-nous !