Invité par la Ville de Genève dans le cadre des concerts du dimanche…

Scènes Magazine

Scènes Magazine

Sébastien Cayet

Concert du dimanche au Victoria Hall

Lemanic Modern Ensemble

Pour la deuxième fois de la saison – et de son existence – le Lemanic Modern Ensemble se produira sur la grande scène genevoise du Victoria Hall le 7 avril prochain. Invité par la Ville de Genève dans le cadre des concerts du dimanche, l’ensemble contemporain sera dirigé par le chef français Pierre Bleuse, accompagné du violoniste Tedi Papavrami et de la soprano Clara Meloni.

C’est un grand défi que le Lemanic Modern Ensemble a accepté de relever. Chaque salle de concert a son public, et habituellement, les formations contemporaines sont cantonnées aux petites salles. Le LME, lui, se produit généralement au Studio Ansermet, à la Comédie de Genève, à la Médiathèque du Valais à Sion, ou encore de l’autre côté de la frontière, à l’Auditorium d’Annemasse. Pourtant, pour le concert du 7 avril, c’est sur la scène du Victoria Hall que les musiciens feront résonner leurs instruments. Dans ce lieu coutumier des orchestres de chambre et orchestres symphoniques ou même des récitals dont la programmation ne donne qu’une place minime à la musique contemporaine, le défi est grand.

Espoir

On se dit souvent que la musique contemporaine n’a pas sa place dans les grandes salles de concert. Mais finalement…pourquoi pas ?! Le Lemanic Modern Ensemble a déjà donné un concert au Victoria Hall le 8 octobre dernier pour célébrer le soixantième anniversaire du compositeur suisse Michael Jarrell. Malgré une programmation entièrement contemporaine, le public s’était déplacé en nombre et enthousiaste. Pour Pierre Bleuse, co-directeur artistique du LME, ce succès est encourageant : « Nous avons pris conscience qu’il y avait encore des possibilités de concevoir des projets ambitieux ». Dès lors, l’espoir existe pour le développement de la musique contemporaine ; le Lemanic Modern Ensemble nous réserve encore de belles surprises et pense à investir de nouveaux lieux : « Chaque saison, nous souhaitons programmer des projets phares que l’on donnerait en-dehors des lieux habituels de l’ensemble. C’est un souhait qui traduit notre grand désir de rencontre et d’ouverture avec les autres ».

Originalité

Quant au programme, impossible de ne pas souligner son originalité et son attractivité, à mi-chemin entre tradition et nouveauté. Soliste internationalement reconnu et professeur à la Haute école de musique de Genève, Tedi Papavrami interprétera le Concerto pour violon de Ligeti, rarement joué, puis la célèbre Quatrième Symphonie de Mahler sera donnée en création mondiale dans sa transcription pour ensemble par Nicolas Bolens. La partie soliste de la chanteuse sera assurée par la soprano Clara Meloni, lauréate de nombreux concours. La transcription pour ensemble de la Quatrième de Mahler fait partie d’un cycle de transcriptions d’œuvres de Mahler dont Pierre Bleuse a eu l’idée : « Ce concert s’inscrit dans une nouvelle dynamique que l’on souhaite porter avec l’ensemble : ouvrir le répertoire, notamment avec un projet que j’ai lancé de nouvelles transcriptions des Lieder de Mahler. Nous avons déjà commencé avec les Chants d’un compagnon errant transcrits par Nicolas Bolens et interprétés par le LME et la soprano Marina Viotti l’année dernière. Pour ce concert au Victoria Hall en particulier, qui est un concert événement, nous avons trouvé intéressant de proposer cette symphonie de Mahler, une œuvre rassurante qui parle à un grand public, car elle apparaît dans les programmations de toutes les salles de concert, mais d’en proposer une version différente retravaillée par Nicolas Bolens avec qui nous collaborons régulièrement. Notre but est de rendre la musique contemporaine attrayante et accessible au grand public et nous avons à cœur de concevoir des programmes ambitieux qui sortent des sentiers battus, à l’heure où les orchestres symphoniques proposent plus ou moins les même programmations. Encourager la création et travailler avec les compositeurs nous enrichit, cela nous fait avancer. Je désire aussi intégrer de grands interprètes lors de projets exceptionnels pour le Lemanic Modern Ensemble, comme ce concert au Victoria Hall. Cela nous permet à la fois de pouvoir développer des projets plus ambitieux et d’apporter la musique à un grand nombre ; l’intérêt est double ».

À vos agendas ! Ne ratez pas la nouvelle version de la Quatrième Symphonie de Mahler et le Concerto pour violon de Ligeti, assurés par des artistes de qualité !